Libérez vos émotions, filez chez l'ostéo

Par Catherine Maillard
À tout moment de notre vie, nos émotions surgissent et même nous submergent.
Nous éclatons de rire, pleurons, ressentons de la colère aussi ou nous les contenons.
A notre insu parfois. Notre corps lui ne zappe pas.


Une mauvaise gestion des émotions peut vite se solder par un lumbago, une sciatique ou un torticolis…
Pour éviter ça, filez chez un ostéo émotionn
el, un plus pour votre corps et votre équilibre psychique.


Interface avec le subconscient, notre corps imprime toutes nos émotions, et ce depuis notre vie intra-utérine… C’est dire s’il en a enregistré des messages, qu’il ne nous a pas toujours livrés...
Nouvelle venue dans la galaxie des thérapies psychocorporelles, l’ostéopathie psycho-émotionnelle permet de les décoder et de les libérer.

Les informations logées dans nos cellules
Dès le début de notre vie, nous “imprimons” des émotions, à commencer par celle de notre mère, dans nos tissus, nos os, et notre colonne vertébrale. Qu’elle ait vécu sa grossesse dans la joie ou le stress, tout est inscrit.
« Vie intra-utérine, accouchement et toute petite enfance véhiculent des informations qui viennent se loger dans nos cellules, et notre cerveau limbique » soutient Roger Fiammetti ostéopathe belge spécialisé dans l’approche somato-émotionnelle. Le fait est que ces dites mémoires émotionnelles enfouies, parfois nous encombrent.

Notre corps : une architecture émotionnelle
Cette pratique se situe au carrefour de l’ostéopathie, de la médecine énergétique chinoise et de la somato… Basée sur une cartographie très précise, elle se fonde sur une relation entre les vertèbres et les organes, via le système neurovégétatif.
En clair, s’il vous arrive de vous bloquer le dos au niveau de la sixième vertèbre, avant un déjeuner dominical ou une fête anniversaire familiale, il y a des chances que le retour au « nid » soit conflictuel. Cette vertèbre correspond à la zone de l’estomac et donc de la famille. Inversement, vous pouvez aussi souffrir d’une gastro. Ca vous rappelle quelque chose ?

Trouver son mouvement naturel
Sur la table, l’ostéo somato agit d’abord de manière structurelle par des manipulations, « pour rééquilibrer les chaînes musculaires et prendre en compte la perte de mouvement » explique Roger Fiammetti.
La pratique se double d’une approche dite exogène, où le corps va pouvoir libérer ses (nombreuses) tensions, par un travail sur les fascias. Cette action n’a rien de volontaire, le praticien « soutient les tissus ». Votre tête est dans ses mains, lui accompagne et donne le support nécessaire pour que le corps puisse libérer à sa guise les tensions inscrites dans les tissus. S’ensuit alors un drôle de ballet du corps, comme si celui-ci cherchait le chemin et trouvait enfin celui de son mouvement naturel. Arrive alors comme une sensation de légèreté, de fluidité, et bien sûr de liberté. Ça respire tout seul. Roger Fiammetti explique, « chacun de nous possède un programme d’auto-nettoyage, qui permet une libération en profondeur des noeuds dans les tissus ».

Des indications variées
Ce travail somato/ostéo permet de débusquer derrière nos blocages physiques (migraines, gastro, insomnies, vertiges),  les verrous émotionnels à faire sauter. Le mieux serait bien sûr de ne pas attendre que la douleur s’exprime dans un corps trop tendu pour en prendre soin, et l’habiter avec davantage de sérénité…

A lire : Le langage émotionnel du corps Décoder et résoudre les conflits psycho-émotionnels. Roger Fiammetti. Ed Dervy

Son site : www.fiammetti.com . Il n'existe pas actuellement d'école regroupant des praticiens formés à cette méthode. Roger Fiammetti intervient alors de façon ponctuelle auprès de fédérations d'ostéopathes.